Premiers secours chez l’enfant (et l’adulte)

Que faire en cas d’accidents, bref récapitulatif.

Contusions, coupures, égratignures et écorchures : traitement des plaies

Pour permettre une cicatrisation rapide, il est impératif de bien nettoyer les plaies. C’est également indispensable pour éviter de vilaines cicatrices.

  • Nettoyage : retirer les corps étrangers, éliminer la saleté et nettoyer sous l’eau froide (robinet ou eau minérale en bouteille)
  • Désinfecter (Merfen, Bépanthen)
  • Laisser cicatriser à l’air libre
  • Pour les plaies plus profondes, protéger avec un pansement respirant étanche et le changer chaque jour jusqu’à cicatrisation complète
  • Morsures de chien : laver à l’eau courante tiède ; recouvrir la plaie de gaze stérile. Faire vérifier par un médecin, contrôler les vaccins (tétanos)

Les plaies de grande taille doivent toujours être vues par un médecin

 

Contusion, entorse, fracture osseuse

  • Immobiliser la partie du corps blessée
  • Une fracture ouverte doit impérativement être recouverte d’un linge stérile et être immédiatement traitée par un médecin
  • En cas de suspicion de lésions à la tête, à l’épaule, à la cage thoracique, au bras, à la colonne vertébrale, au bassin ou à la cuisse, appeler sans tarder le numéro 144
  • Les luxations doivent être traitées comme une fracture osseuse : immobiliser la partie du corps et ne la faire rétablir que par un médecin
  • Le froid soulage les zones concernées, les hématomes sont atténués et les gonflements s’estompent plus vite

Brûlures

  • Retirer les vêtements de la zone concernée, sauf si ceux-ci ont fondus ou collent
  • Tenir sous l’eau courante froide pendant au moins 10 mn. Attention une eau trop glacée entraîne une lésion cutanée supplémentaire
  • Ne pas percer les cloques, elles jouent un rôle protecteur naturel contre les infections
  • Ne pas appliquer de pommades grasses, ni de remèdes « de grand-mère » (farine, café, etc…)
  • Selon la gravité, appeler un médecin ou le 144. Si les brûlures touchent plus de 5% de la surface corporelle, il y a risque vital. Les brûlures au visage, aux articulations ou dans la région génitale, doivent être traitées au plus vite dans une clinique spécialisée

Electrocution

  • Couper le circuit électrique en débranchant la prise ou en retirant le fusible principal.
  • Séparer la personne de la source de courant avec un objet non conducteur en bois, caoutchouc ou verre. Si l’environnement est humide (salle de bain) il est important que la personne qui porte secours ne touche aucun objet et soit isolée.
  • Plus la tension électrique agit longtemps, plus la lésion sera importante. Les plaies dues à une électrocution ressemblent à de petites brûlures, mais elles peuvent entraîner d’importantes lésions internes. Il convient donc de toujours d’appeler un médecin.

Piqûres d’insectes

  • Moustiques ; enveloppement rafraîchissant ou gel spécial. Eviter de se gratter.
  • Abeilles : retirer le dard dans le sens contraire de la piqûre, refroidir
  • Guêpes : refroidir avec de l’eau froide
  • Alerter le 144 en cas de piqûres dans la région de la tête, cou, cavité buccale
  • Alerter le 144 en cas de choc anaphylactique (chute de tension, nausées, vertiges, détresse respiratoire)
  • Un trait rouge partant de la piqûre qui se développe après quelques heures peut indiquer une inflammation ou une septicémie. Consulter un médecin.

Empoisonnement

Appel d’urgence à Tox Info Suisse – N° 145 Qui ? Quoi ? Quantité ? Quand ?

Hémorragie

Hémorragie externe

  • Porter des gants pour votre protection personnelle, éviter tout contact avec des fluides corporels
  • Allonger le patient, en cas de forte hémorragie, exercer une pression avec les doigts ou un tissu roulé, sur l’artère
  • Nettoyer la plaie, appliquer un pansement compressif, surélever et immobiliser la partie du corps blessée.

Saignements de nez

  • Placer l’enfant en position assise, presser les ailes du nez quelques minutes, le visage vers le bas pour éviter les écoulements vers le pharynx, afin d’éviter les nausées et vomissements
  • Appliquer un linge froid ou une poche réfrigérée sur la nuque. S’il n’y a pas d’arrêt au bout de 10-15 minutes, emmener consulter un médecin immédiatement

Hémorragie interne

  • Les patients doivent être transportés le plus rapidement possible à l’hôpital en ambulance.

Sources bibliographiques

Nous, Samaritains,  2/18

https://www.samariter.ch/sites/default/files/media/documents/Samariter_02_2018_FR_%28001_048%29_low.pdf

Alliance suisse des samaritains (ASS)

www.swissmom.ch

URGENCES : appeler le 144 !

Tox Info Suisse : appeler le 145 et voir www.toxi.ch

Important lors de l’appel : indiqu

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s