Hydratation – déshydratation

S’hydrater fait partie des besoins vitaux de l’être humain, aussi lorsque l’on a soif, il faut boire ! Mais toutes les boissons ne se valent pas, bien sûr.

La meilleure des boissons est de loin l’eau, avec zéro calorie et zéro effets secondaires.

La sensation de soif se traduit par des muqueuses sèches. En parallèle, notre organisme sécrète très rapidement de la vasopressine, une hormone antidiurétique très puissante qui est libérée depuis le cerveau dans le sang et agit sur les reins. Le rôle de cette hormone est de réguler la quantité d’urine que l’on va évacuer et la concentration en électrolytes, soit les sels minéraux qui circulent dans le sang. Lorsque leur concentration augmente, la vasopressine augmente également et agit sur les reins en favorisant la réabsorption d’eau.

Risques de déshydratation

Ces risques sont sérieux, ils comportent des atteintes aux reins, au cerveau, puis à l’ensemble des organes, avant d’entraîner la mort en quelques jours.

Le sens de la soif est très puissant, il est difficile d’y résister, aussi les risques de se déshydrater sont faibles pour des personnes en bonne santé. Néanmoins, certaines personnes présentent des risques accrus : les bébés, les personnes âgées et les personnes présentant des calculs rénaux.

Même si aucune preuve scientifique solide permet d’affirmer que boire en plus grande quantité permet d’améliorer la fonction de nos reins, il est recommandé de s’hydrater régulièrement en buvant environ 1,5 l/jour.

Reconnaître les signes de déshydratation

Parmi les principaux symptômes figurent un état de confusion, de faiblesse, des vertiges. Sur le plan clinique, on peut observer une pression artérielle basse, des muqueuses et des aisselles sèches. La présence d’un pli cutané lorsque l’on pince la peau est valable jusqu’à un certain âge. Avec les années, la peau perd de son élasticité et ce signe devient moins fiable.

Sport et hydratation

L’idée selon laquelle il faudrait boire en continu pour maintenir de bonnes performances lors d’une activité physique intense est largement débattue. C’est controversé aussi bien chez les médecins que chez les sportifs. S’hydrater selon son ressenti ou s’astreindre à boire en continu a autant d’adeptes de chaque côté.

Enfin, il ne faut pas oublier que l’on peut aussi s’hydrater en consommant des fruits et des légumes.

Sources bibliographiques

Journal  Pulsations – Avril – Juin 2018

https://pulsations.hug-ge.ch/article/hydratation-ecoutez-vous

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s