Défibrillation par des non-professionnels

On trouve maintenant des défibrillateurs automatiques externes (DAE) dans la plupart des endroits publics. Ces appareils de petites dimensions (cf. ci-dessous) s’enclenchent en actionnant un simple bouton, mais il faut savoir que le défibrillateur (DAE) n’est efficace qu’en combinaison avec un massage cardiaque.

Qu’est-ce qu’un arrêt cardio-circulatoire ?

Un tel événement est presque toujours précédé d’un infarctus du myocarde ou d’une arythmie. L’origine d’un infarctus du myocarde est l’occlusion partielle ou complète d’un ou plusieurs vaisseaux du cœur (coronaires). Le muscle cardiaque (myocarde) reçoit alors trop peu d’oxygène. La mort des cellules du myocarde se manifeste par des douleurs dans la poitrine (angine de poitrine). C’est cette mort des cellules que l’on appelle « infarctus ». Les cellules du myocarde sont responsables de la contraction mécanique, donc de chaque battement du cœur. Si les mécanismes qui gèrent la circulation systémique du sang ne sont plus coordonnés, des troubles du rythme cardiaque se produisent avec diverses conséquences.

Dans la plupart des cas, le trouble prend la forme d’une fibrillation ventriculaire, c’est-à-dire d’une contraction désorganisée des différentes cellules du myocarde. Le cœur cesse alors de pomper du sang dans le système circulatoire et une aide immédiate est nécessaire. Si l’activité du cœur n’est pas remplacée par un massage cardiaque au bout de 3 à 5 minutes, des lésions irréversibles au niveau du cerveau surviendront et au bout de 5 minutes, la probabilité de survie est très faible.

Une intervention immédiate sous forme de massage cardiaque + usage d’un défibrillateur avant l’arrivée des secours professionnels est cruciale.

Utilisation d’un défibrillateur

Plus une fibrillation est interrompue rapidement, plus grandes sont les chances de survie. Un défibrillateur s’utilise chez l’adulte, l’enfant et le nourrisson dès l’âge d’un mois.

Une fois que l’appareildefib est sous tension, il s’agit de suivre scrupuleusement les instructions données par le dispositif. Lorsque les électrodes adhésives sont correctement placées, l’appareil procède de façon autonome à une analyse du rythme cardiaque. Si l’administration d’une décharge électrique s’impose, le sauveteur doit veiller

  • à ce que personne ne soit en contact avec le patient lorsqu’il actionne le bouton

  • à éviter la présence d’eau, de supports conducteurs, de substances inflammables ou explosives.

Le sauveteur doit d’abord assurer sa propre protection.

Cas spéciaux

Porteurs de stimulateur cardiaque ou d’un défibrillateur automatique implantable (DAI) : les porteurs de tels dispositifs présentent au-dessous de la clavicule, le plus souvent du côté droit, une cicatrice et un léger renflement de la taille d’une boîte d’allumettes. Le port de ces appareils ne constitue pas une contre-indication. Il faut toutefois noter que les électrodes du DAE doivent être placées à une distance d’environ 3 cm de l’appareil implanté.

Femmes enceintes : il n’y a pas de contre-indication. Lors de grossesse avancée, il est conseillé de surélever le flanc ou la fesse droite de la patiente pour éviter le syndrome de compression de la veine cave inférieure.

Les différents défibrillateurs (DAE)

Sources bibliographiques

Journal Nous, samaritains 05/2017

http://www.samariter.ch/stream/fr/download—0–0–0–33060.pdf

Premiers secours – les bons gestes, éditions Caerum, 2e édition

http://www.redcross.ch/fr/organisations-de-sauvetage-de-la-croix-rouge/alliance-suisse-des-samaritains-ass/les-premiers

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s