Activités hivernales, prévention et précautions

La neige arrive et avec elle beaucoup d’accidents et de blessures qui pourraient être évités. La plupart des skieurs par exemple sous-estiment leur vitesse de 20 à 30 km/h, mais aussi sous-estiment largement leur technique et aussi leur condition physique. Environ 87’000 accidents surviennent chaque année, dont près des trois quarts concernent les skieurs et les snowboardeurs.

lyzhnik31

Pour les secouristes, il faut prendre les bonnes mesures qui se résument à deux interventions :

  • Les gestes habituels comme l’évaluation de l’état général de l’accidenté, son positionnement correct, le soin des plaies et la protection contre le froid
  • Sécuriser le lieu de l’accident et alerter les secours. Dans ce cadre, il faut rappeler qu’un hélicoptère de la Rega (1414) entre en action lorsqu’il est essentiel d’agir vite et de transporter vers un hôpital dans les plus brefs délais (traumatisme crânien ou lésions dorsales par exemple). Pour les autres cas, il faut d’abord contacter les secours locaux.

Les précautions à prendre

Il n’y a pas que des accidents de ski ou de snowboard : le hockey sur glace donne lieu à 5200 accidents par année dans les clubs suisses et le patin à glace, moins rapide et mouvementé, représente tout de même plus de 3500 accidents chaque année.

journee-ski

Pour les hockeyeurs, les parties du corps les plus touchées sont la ceinture scapulaire et les bras, suivis du tronc, du poignet, des doigts, du genou et du visage. Les conseils pour prévenir les accidents consistent à s’échauffer avant l’entraînement ou les matches, porter un équipement de protection complet et connaître les techniques de base.

Pour le patin à glace, ce sont les contusions aux genoux et aux coudes qui sont le plus fréquent, de même que des coupures et lacérations, voire des commotions cérébrales. Les mesures préventives à observer sont de porter des gants et des vêtements chauds, d’utiliser des patins aux lames bien aiguisées et de les lacer serré pour éviter les entorses. En outre, les enfants devraient porter des casques et éventuellement des protège-poignets. Apprendre les techniques de base, notamment en matière de freinage.

Randonnées à raquettes : les raquettes sont utilisées pour les déplacements dans la neige fraîche et non damée. Elles répartissent le poids sur une plus grande surface, évitant que les pieds ne s’enfoncent trop. Pour ce sport, la sécurité consiste surtout à respecter des principes de base : vérifier la météo et les conditions d’enneigement, ne jamais partir seul, suivre une piste balisée et sécurisée et enfin, prendre un itinéraire correspondant à son niveau et à sa condition physique.

La luge : 7300 accidents sont dénombrés chaque année, principalement dus à une sous-estimation de la vitesse et une surestimation de ses capacités de guidage. Les chutes et collisions qui en résultent sont à l’origine de fractures et de blessures à la tête. Là aussi, quelques précautions permettent souvent d’éviter le pire : porter des chaussures montantes à semelles profilées, un casque de sports d’hiver et des gants, ainsi que des vêtements appropriés. Pratiquer la luge sur des chemins balisés ou pentes sans obstacles, ne pas attacher des luges entre elles, luger assis et non couché et bien sûr adapter sa vitesse à son niveau et aux circonstances.

RESUME POUR UNE INTERVENTION EFFICACE

Entorses : appliquer le schéma RICE

  • R pour repos, immobiliser la région concernée
  • I pour ice, refroidir immédiatement avec de la glace
  • C pour compression de la zone concernée (bandage)
  • E pour élévation de la partie concernée

 

Fracture osseuse :  demander au blessé d’immobiliser elle-même la partie blessée et empêcher les mouvements inutiles. Si la partie blessée est nettement déformée ou très douloureuse, appeler le 144.

Commotion cérébrale : les symptômes possibles sont une brève perte de connaissance, confusion, nausée et vomissements, perte de mémoire. Les bons gestes consistent à asseoir le patient, le rassurer et bien le couvrir. Éviter de donner un antalgique de le faire boire ou manger. Appeler le 144.

 

Sources bibliographiques

Journal  Nous,samaritains      11-12/2016

www.suva.ch

www.sport-fan.ch

Appli premiers secours de la Croix-Rouge suisse

BPA site web prévention des accidents

Numéros d’appel d’urgence :

144 ou 1414 Rega

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s